L’habitat du cochon d’Inde sauvage

L’habitat du cochon d’Inde sauvage

Selon certaines sources, le cochon d’Inde porterait ce nom suite à la découverte d’explorateurs espagnols de ces animaux. En effet, tout juste arrivés en Amérique du Sud, c’est ce qu’ont donné comme nom ses derniers en faisant référence à leurs cris ou couinements semblables à ceux du cochon. Ils y ont ensuite ajouté le suffixe “d’Inde” car ils se croyaient en Inde à ce moment-là suite. Cela est dû à la découverte récente de l’Amérique par Christophe Colomb. 

Le cochon d’Inde sauvage vit dans des terriers créés par d’autres animaux. Il vie en groupe car très sociable et nécessaire pour sa survie car très fragile. Il est localisé principalement en Amérique centrale voir Amérique du Sud (Argentine, Colombie, Chili …).

Son mode de vie

Très actif à la tombée de la nuit, le cochon d’Inde sauvage sort à la recherche de nourriture. Le cobaye possède une alimentation strictement herbivore et se nourrit donc logiquement d’herbe ainsi que de graminées. 

À l’état naturel, le cochon d’Inde est extrêmement peureux, attentif et vif. Cette peur vient du fait qu’il est une proie facile face à ses prédateurs. Il est donc constamment sur ses gardes et panique lorsqu’il n’est pas avec ses congénères. Il peut aussi paniquer lorsqu’il perçoit un élément au-dessus de lui.

Malgré son acuité visuelle faible, il possède une excellente ouïe et est capable de percevoir des sons dans les aigües non perceptible à l’Homme. En plus de son excellente ouïe, il possède aussi un très bon odorat. Il estitué entre celui de l’Homme et du chien et peut donc sentir des odeurs lointaines. Se rajoute une bonne sensibilité aux éléments de la nature grâce à ses poils riches en terminaisons nerveuses ainsi qu’une sensibilité au goût assez poussée. Utile pour vivre dans la nature.

Aujourd’hui, le cochon d’inde tel que nous le connaissons a été apprivoisé depuis de nombreuses années et a perdu une grande partie de son instinct naturel. 

Le cochon d’inde a été domestiqué il y a plusieurs millénaires, dans la région des Andes. Il était utilisé pour diverses événements. Tout d’abord, il pouvait être utilisé pour des rites religieux dans le but de chasser les mauvais esprits ou pour guérir des patients atteints de certaines pathologies ainsi que d’animal de compagnie qui était élevé la plupart du temps dans le foyer. Il a aussi été utilisé et est encore utilisé en tant que source de nourriture dans certains pays tel qu’au Pérou.